LA PAGE DU DIMANCHE

2ème dimanche de l'AVENT A

Dimanche 4 décembre 2022 – 2ème Dimanche de l'Avent - Année A

Comme les foules s’approchaient de Jean Baptiste pour un baptême de conversion, approchons-nous du Christ : il inspirera notre intelligence et notre cœur. Nous sommes appelés au discernement, afin de choisir les paroles et les actes qui hâteront la venue du Royaume. Quand la justice et la paix grandissent dans le monde, le règne de Dieu y fleurit.

PREMIÈRE LECTURE

« Il jugera les petits avec justice » (Is 11, 1-10)

Lecture du livre du prophète Isaïe

    En ce jour-là,
    un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David,
un rejeton jaillira de ses racines.
    Sur lui reposera l’esprit du Seigneur :
esprit de sagesse et de discernement,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et de crainte du Seigneur
    – qui lui inspirera la crainte du Seigneur.
Il ne jugera pas sur l’apparence ;
il ne se prononcera pas sur des rumeurs.
    Il jugera les petits avec justice ;
avec droiture, il se prononcera
en faveur des humbles du pays.
Du bâton de sa parole, il frappera le pays ;
du souffle de ses lèvres, il fera mourir le méchant.
    La justice est la ceinture de ses hanches ;
la fidélité est la ceinture de ses reins.

    Le loup habitera avec l’agneau,
le léopard se couchera près du chevreau,
le veau et le lionceau seront nourris ensemble,
un petit garçon les conduira.
    La vache et l’ourse auront même pâture,
leurs petits auront même gîte.
Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage.
    Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra ;
sur le trou de la vipère, l’enfant étendra la main.
    Il n’y aura plus de mal ni de corruption
sur toute ma montagne sainte ;
car la connaissance du Seigneur remplira le pays
comme les eaux recouvrent le fond de la mer.

    Ce jour-là, la racine de Jessé
sera dressée comme un étendard pour les peuples,
les nations la chercheront,
et la gloire sera sa demeure.

    – Parole du Seigneur.

PSAUME

(Ps 71 (72), 1-2, 7-8, 12-13, 17)

R/ En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des temps.
(cf. Ps 71, 7)

Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des lunes !
Qu’il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

Que son nom dure toujours ;
sous le soleil, que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux !

DEUXIÈME LECTURE

Le Christ sauve tous les hommes (Rm 15, 4-9)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères,
    tout ce qui a été écrit à l'avance dans les livres saints
l’a été pour nous instruire,
afin que, grâce à la persévérance et au réconfort des Écritures,
nous ayons l’espérance.
    Que le Dieu de la persévérance et du réconfort
vous donne d’être d’accord les uns avec les autres
selon le Christ Jésus.
    Ainsi, d’un même cœur, d’une seule voix,
vous rendrez gloire à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ.

    Accueillez-vous donc les uns les autres,
comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu.
    Car je vous le déclare : le Christ s’est fait le serviteur des Juifs,
en raison de la fidélité de Dieu,
pour réaliser les promesses faites à nos pères ;
    quant aux nations, c'est en raison de sa miséricorde
qu'elles rendent gloire à Dieu,
comme le dit l’Écriture :
C’est pourquoi je proclamerai ta louange parmi les nations,
je chanterai ton nom.

    – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche » (Mt 3, 1-12)

Alléluia. Alléluia.
Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers :
tout être vivant verra le salut de Dieu.
Alléluia. (cf. Lc 3, 4.6)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ces jours-là,
paraît Jean le Baptiste,
qui proclame dans le désert de Judée :
    « Convertissez-vous,
car le royaume des Cieux est tout proche. »
    Jean est celui que désignait la parole
prononcée par le prophète Isaïe :
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers.

    Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau,
et une ceinture de cuir autour des reins ;
il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage.
    Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain
se rendaient auprès de lui,
    et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain
en reconnaissant leurs péchés.
    Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens
se présenter à son baptême,
il leur dit :
« Engeance de vipères !
Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ?
    Produisez donc un fruit digne de la conversion.
    N’allez pas dire en vous-mêmes :
‘Nous avons Abraham pour père’ ;
car, je vous le dis :
des pierres que voici,
Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham.
    Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres :
tout arbre qui ne produit pas de bons fruits
va être coupé et jeté au feu.

    Moi, je vous baptise dans l’eau,
en vue de la conversion.
Mais celui qui vient derrière moi
est plus fort que moi,
et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales.
Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
Il tient dans sa main la pelle à vanner,
il va nettoyer son aire à battre le blé,
et il amassera son grain dans le grenier ;
quant à la paille,
il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

HOMÉLIE

L'être humain espère toujours que demain sera plus beau, ce qui fait de lui l'être de l'attente et de toutes les espérances ou à l'inverse, de la désespérance, quand l'avenir est bouché, quand la retraite est tout à coup reportée à 65 ans. Le jeune enfant attend de devenir grand et trouve que c'est bien long, puis il attend la fin de ses études, l'entrée dans le mariage, les enfants que la vie lui donnera, une promotion professionnelle, la retraite. L'homme est l'être de l'attente perpétuelle. Qui donc pourra bien combler les désirs d'un être qui croit que le bonheur commence quand il aura 20 ans, quand il aura une situation, quand il aura sa maison, quand il aura sa résidence secondaire ? L'homme, pour tout dire, attend de trouver le bonheur. Or, c'est justement ce bonheur que Jean-Baptiste vient annoncer : Le Royaume de Dieu, la Bonne Nouvelle par excellence. Mais un bonheur qu'il ne faut peut-être pas chercher là où il n'est pas. Que c'est facile de se fourvoyer dans sa recherche du bonheur. Et nous savons bien combien l'homme est tenté de courir après des idoles qui ne manqueront pas de le décevoir, si ce n'est déjà fait : des idoles comme la carrière et l'argent ! Le Christ savait ce qu'il disait quand il parlait de choisir entre lui et le dieu de l'argent. On peut réussir professionnellement et ne pas se réussir soi-même. Des idoles comme la politique. Pas facile pour un homme politique, dans un pays où il y a des élections tous les trois ans, de prendre le risque de mécontenter ses électeurs, en prenant les mesures impopulaires qui s'imposent pourtant dans une conjoncture où il y a, à la fois, plus d'argent et plus de pauvres ! Plus facile aussi de faire des promesses électorales que de les tenir. Des idoles comme l’idéologie du capitalisme triomphant, de l'économie de marché. Mais elle apporte dans ses bagages, en plus d'une jungle commerciale et des ravages de la drogue, un individualisme forcené. Des idoles comme la science médicale, capable de guérir et de sauver, mais aussi de tuer et de fabriquer des monstres. En fait l'homme attend une vraie libération : Il comprend bien que ces puissances, si elles ne sont pas critiquées, passées au crible, deviennent inhumaines : Il n'y a qu'à regarder ce qui se passe. Et c'est là que Jean-Baptiste est toujours d'actualité : il nous rappelle que le chemin du bonheur ne passe pas par la voie royale de la facilité, mais par le sentier ardu de la conversion. Il nous demande un changement radical de cap, un revirement pour retrouver l'essentiel et ne pas continuer à jouer aux enfants gâtés, même si personne n'est plus difficile à convertir qu'un bien-pensant. Il ne mâche pas ses mots pour secouer comme un prunier les Pharisiens et les Sadducéens : Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Et ne sourions pas de cette vigoureuse homélie du Baptiste et prenons-la un peu pour nous, en qui dort toujours un pharisien ou un sadducéen. Jean nous demande de nous secouer, de nous convertir, et vite ! Quelle figure que ce Baptiste ! Vêtu sobrement d'une tunique en poils de chameau, il se nourrit écologiquement des produits que la nature met sur sa route : un menu qui n'a rien de gastronomique mais riche en protéines et glucides ! En entrée, des sauterelles-nature et comme dessert, du miel sauvage. L'homme moderne et occidental a singulièrement amélioré son ordinaire : ses congélateurs regorgent de produits autrefois inabordables pour la plupart. À chaque Noël, à chaque anniversaire, un objet nouveau et sophistiqué vient augmenter la panoplie des robots plus ou moins utilisés d'ailleurs, tandis que les enfants français, les plus gâtés du monde, ne savent plus trop quel jouet ils vont bien  commander au Père Noël. Mais surtout le Baptiste nous désigne Celui vers lequel nos regards doivent converger et à l'école duquel nous devrons nous mettre. Ce Messie vient remettre de l'ordre dans notre cœur, et non nous distribuer des sucreries spirituelles. Il vient nettoyer l'aire de notre cœur. Ne laissons pas passer ce temps de grâces. Dieu, à cette période de l'année, fait des promotions plus intéressantes que le Black-Friday ! Profitez-en sans tarder. Demain, il sera trop tard. Un jour ou l'autre, il faudra bien cesser de définir la conversion comme ce qu'on est décidé à faire un jour et qu'on remet constamment à l’année prochaine.

 

PRIÈRE UNIVERSELLE

À notre Père, Dieu de paix et de communion, présentons nos prières pour l’Église et pour le monde.

℞ Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants.

Pour la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso et dans le monde.Pour les fidèles chrétiens persécutés à cause de leur foi, afin que le Seigneur les réconforte et consolide leur foi.

Pour que les organisations et associations de promotion humaine trouvent des personnes désireuses de s’engager pour le bien commun, avec le pape François, Seigneur, nous te prions.

Pour que se manifeste en tous lieux l’accueil inconditionnel des étrangers et des pauvres, Seigneur, nous te prions.

Pour que tous les membres de notre communauté chrétienne s’encouragent sur la voie de la conversion, Seigneur, nous te prions. ℞

Le prêtre :
Dieu notre Père, nous t’en prions, reçois les prières que nous te pré- sentons dans l’espérance. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Revenir